SHeikh Ibn BâZ qui pleure par amour pour le Prophète

Publié le par abou 3abdillah a_Tounisi

Selon Anas (radhiallâhu ‘anhu) que le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a dit : Aucun d’entre vous n’est vraiment croyant tant qu’il ne m’aime pas plus que ses enfants, son père et tous les gens.

Selon Anas, le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a dit : « Il y a trois choses dont la possession apporte au croyant la douceur de la foi : C’est qu’Allâh et Son Messager lui soient plus chers que tous les autres, qu’il n’aime une personne que pour Allâh et pour nulle autre raison, et que le fait de retourner à la mécréance lui soit plus répugnant que d’être jeté dans le feu. »

‘Oumar Ibn Khattâb (radhiallâhu ‘anhu) a dit au Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) : « Tu m’es plus cher que tout, sauf mon âme se trouvant entre mes deux côtes ! » Et le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) de lui répondre : « Aucun d’entre vous n’est vraiment croyant tant qu’il ne m’aime pas plus que sa propre personne. » Et ‘Oumar dit : « Par Celui qui a fait descendre le Livre sur toi, Tu m’es plus cher que mon âme se trouvant entre mes deux côtes ! » Et le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) de lui dire : « Maintenant ‘Oumar tu dis vrai. »

Publié dans Les Gens de Sciences

Commenter cet article