Les parents et les enfants

Publié le par abou abdillah al tounsi

Cheikh Abdel-Mouhsine Al-Quaassim

Vendredi 2/6/1426 (8/7/2005)

 

 

 

Serviteurs d'Allah ! 

Craignez Allah comme Il doit être craint, car la crainte d’Allah est une lumière dans le cœur et une bonne nouvelle dans l’au-delà.

 

O Musulmans !

Les vies finissent et les jours passent, et le serviteur sera puni pour sa négligence concernant son temps, et il sera récompensé pour avoir profité de ses jours.

Et remplir les heures en accomplissant de bonnes actions, fait partie des choses à propos desquelles les serviteurs sont lésés les uns les autres, le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(Il y a deux bienfaits dont beaucoup de gens sont lésés : la bonne santé et le temps libre) Rapporté par Al-Boukhari.

 



Ibn Al-Jaouzi a dit :

-« Celui qui utilise son temps libre et sa bonne santé dans l’obéissance d’Allah est envié [heureux], tandis que celui qui les utilise dans la désobéissance d’Allah est lésé [privé] ».

Et de nos jours, parmi les jeunes, certains perdent leur temps pendant les vacances et négligent les bonnes actions ; et une charge lourde repose sur les parents concernant la correction de leurs enfants et le fait de les orienter vers ce qui les occupera pendant leur temps libre, car le commandement et les soins attentifs se trouvent dans leurs mains. Et la désobéissance des enfants aux parents, la faiblesse de leur attachement à leur religion, la déviation de leurs comportements et leur perversion proviennent de la négligence concernant le devoir de la responsabilité des parents envers les enfants, de leur insouciance, du fait qu’ils n’interrogent pas les enfants au sujet de leurs situations, et d’un défaut dans l’éducation.

Et Ibn Al-Quayyim a dit :

-« Si tu réfléchis à la dégradation des mœurs chez les enfants, tu verras que la majeure partie de cette dégradation provient des parents ».

Et être plongé dans les distractions de la vie et ses parures, et se détourner de la famille, font partie des causes de la négligence [de la perte] des enfants et de la balance de la législation ; et donner de l'argent aux enfants alors qu'ils ne savent pas l'utiliser convenablement, est une cause de corruption pour eux, mais il faut leur donner de l'argent selon leur besoin sans gaspillage et sans négligence ; et concernant cela, la parole du prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) :

(Ton âme a un droit sur toi, et ta famille a un droit sur toi) Rapporté par Al-Boukhari.

Négliger de surveiller les enfants et ne pas connaître leurs compagnons sont une déficience dans le fait de les conseiller ; de même que mettre les distractions dans les maisons comme les chaînes retransmises par satellite et autres, ont un effet sur la croyance correcte, habituent aux crimes, poussent à la déviation et causent des préjudices à la famille ; Allah (qu'Il soit exalté) a dit :

{Quiconque fait un mal sera rétribué pour cela} [Les femmes : 123].

 

Et ces chaînes font partie des causes de la confusion dans les cerveaux des jeunes et du trouble dans leurs pensées à cause des contradictions et des divergences dans les paroles, ainsi que le rejet des prémisses admises des lois de la législation islamique et faire qu'elles soient l'objet de discussion et d'opinions humaines qui ne correspondent pas à ce à quoi chaque musulman doit se soumettre et accepter parmi les textes de la révélation et les lois de la législation islamique. Et les tentations dans les maisons sont une maladie, et celui qui s'y expose, sera pris par cette maladie ; et le remède des tentations se trouve dans le fait de les abandonner, de se détourner d'elles et de s'en méfier.

Et le fait que les parents soient proches des enfants remplit leur temps libre et les empêche de fréquenter de mauvais compagnons. Parmi les parents, certains se détournent de leurs enfants en s'éloignant d'eux de leurs âmes et de leurs corps, et ils sont paresseux en ce qui concerne les causes de leur guidée.

Le père doit être un bon exemple pour ses enfants en s'attachant à la religion et en s'éloignant des mauvaises actions et des péchés. Et la bonne orientation accompagnée de la douceur est la meilleure aide pour qu'ils restent sur le droit chemin, tout en étant patient, doux et tendre envers eux ; et si la poitrine n'est pas large envers eux, les gens qui ont déviés et commettent le mal les prendront avec eux.

Et le mariage de bonne heure fait partie des plus grandes causes de la piété des garçons et des filles, et ceci en mettant en pratique la recommandation du prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) :

(O Jeunes hommes ! Celui qui parmi vous à la capacité de se marier, qu'il se marie donc, car cela lui fera baisser les yeux [devant les choses interdites] et protègera son sexe) Rapporté par Al-Boukhari et Mouslim.

Et retarder le mariage fait que les jeunes et les femmes commettent des choses dont les conséquences sont fâcheuses. La sincérité dans l'éducation des enfants et leur orientation, est une grande adoration pour laquelle les parents seront récompensés, et ces actes font partie des actions des habitants du Paradis, le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(Quiconque s'occupe de deux filles et leur donne une bonne éducation jusqu'à ce qu'elles atteignent l'âge de la puberté, viendra le jour du jugement en étant avec moi comme cela - et il rassembla ses doigts -) Rapporté par Mouslim, et dans la version de Tirmidhi :

(J'entrerai au Paradis avec lui comme cela, et il montra ses deux doigts).

Et Le Généreux (qu'Il soit glorifié) donne au père une demande exaucée lorsqu'il adresse des demandes à Allah en faveur de ses enfants, le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(Il y a trois demandes [invocations] qui sont exaucées sans aucun doute : la demande de l'opprimé, la demande du voyageur et la demande du père pour son enfant) Rapporté par Ibn Maajah.  

Et les cœurs se réjouissent de la bonne fin concernant la récolte des fruits de leur piété, Allah (qu'Il soit glorifié) a dit :

 

{Etiez-vous témoins quand la mort se présenta à Jacob et qu'il dit à ses fils : "Qu'adorerez-vous après moi"? - Ils répondirent : "Nous adorerons ta divinité et la divinité de tes pères, Abraham, Ismaël et Isaac, Divinité Unique et à laquelle nous sommes Soumis"} [Al-Baqara : 133].

 

O Jeunes !

L'âge de jeunesse fait partie des bienfaits qui ne restent pas pour toujours, le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(Profite de cinq choses avant l'arrivée de cinq autres choses : de ta jeunesse avant ta vieillesse, de ta bonne santé avant ta maladie, de ta richesse avant ta pauvreté, de ton temps libre avant ton occupation, et de ta vie avant ta mort) rapporté par Al-Haakim.

Et le jeune sera jugé pour la négligence de sa jeunesse, le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(L'homme n'avancera pas le jour du jugement lorsqu'il sera devant son Seigneur avant qu'il ne soit interrogé au sujet de quatre choses : au sujet de sa vie, comment il l'a épuisée ; de sa jeunesse, comment il l'a passée ; de sa science et ce qu'il en a fait ; et de son argent, où l'a-t-il gagné et comment il l'a dépensé) rapporté par Tirmidhi.

Et celui qui protège sa jeunesse en restant dans l'obéissance d'Allah, Allah le mettra sous l'ombre de Son trône, le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(Il y a sept catégories de personnes qu'Allah mettra sous Son l'ombre le jour où il n'y aura pas d'autre ombre que la sienne…) et il mentionna parmi eux : (un jeune qui aura grandi dans l'adoration d'Allah). Et celui qui maîtrise ses passions pendant sa jeunesse, Allah lui donnera la gloire pendant sa vieillesse.

Et parmi les pieux prédécesseurs de la communauté, certains ont profité de leur jeunesse et ont grandi dans l'obéissance d'Allah, l'adoration et la science. Ibn Abbaass priait la nuit alors qu'il était âgé de dix ans, il a dit :

-"J'ai prié avec le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue), je me mis debout à côté de lui à sa gauche, il me prit et me mis à sa droite", et Ibn Abbaass a dit : "Et j'étais alors âgé de dix ans".

Et l'imam Al-Boukhari écrivit le livre "At-Taarikh Al-Kabir" alors qu'il était âgé de dix-huit ans, il a dit :

-"Je l'ai écrit à cette époque pendant les pleines lunes".

Et Ad-Dhahabi lut le Coran quarante fois avec Mass'ôud As-Saalihi qui l'écoutait ; et Abdel-Malik ibn Omar ibn Abdel-Aziz mourut alors qu'il était âgé de dix-neuf ans, et il était dans sa jeunesse parmi ceux qui font des efforts dans l'adoration, et bien qu'il possédait les biens de ce monde, il était détaché de ce monde et il se dirigeait toujours vers Allah. Ibn Rajab a dit :

-"Dans la mention des exemples comme cet homme honorable malgré son âge, se trouve un blâme pour ceux qui ont dépassé son âge alors qu'ils sont oisifs, et pour ceux qui sont éloignés des biens de ce monde alors qu'il penchent vers eux".

Donc, profite de la jeunesse et éloigne-toi des mauvais compagnons, car en restant avec eux, tu regretteras ; Allah (Le Puissant et Le Haut) a dit :

 

{Le jour où l'injuste se mordra les deux mains et dira : "[Hélas pour moi !] Si seulement j'avais suivi le chemin avec le Messager ! Malheur à moi ! Hélas ! Si seulement je n'avais pas pris "un tel" pour ami !} [Le discernement : 27-28].

 

Et la femme est une tentation [c'est-à-dire que l'homme est tenté par la femme], évitez donc sa tentation et séparez-vous d'elles [c'est-à-dire des femmes étrangères] ; et ne parlez pas avec celles avec lesquelles il n'est pas permis de parler, car le plaisir de l'illicite est éphémère, puis il sera suivi du regret. Et celui qui suit ses passions, sa fin sera l'humiliation, l'abaissement et le malheur.

Et dans l'accomplissement des bonnes actions, nous trouvons un plaisir, une joie et une bienfaisance envers les parents qui sont la cause du bonheur ; et la prière accomplie avec le groupe des musulmans est une protection contre le mal.

 

O Mères !

Les personnes illustres grandissent dans les bras des mères. Et les hommes nobles dans la communauté sont le fruit des soins attentifs et de la bonne orientation de leurs mères ; Ach-Chaafi'î a dit :

-"J'ai grandi en étant orphelin en Syrie, ma mère me prépara alors pour voyager à la Mecque afin d'aller étudier les sciences islamiques alors que j'étais âgé de dix ans", puis il dit : "Et elle n'avait pas d'argent pour me donner ce dont j'avais besoin pour acheter des feuilles de papier, alors je cherchais des os sur lesquels j’écrivait ». Et l'imam Maalik a dit :

-"Ma mère m'habilla des habits de la science alors que j'étais un enfant, puis elle dit : "Vas chez l'imam Rabi'âh et apprends ses bons comportements avant sa science".

Donc, la mère participe avec son mari pour le dépôt de l'éducation de leurs enfants, et pour éloigner le mal et les causes de la tentation de leurs maisons ; le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(La femme est une bergère dans la maison de son mari, et elle est responsable de son troupeau) Rapporté par Al-Boukhari et Mouslim.

Elle ne doit donc pas négliger son dépôt, elle ne doit pas donner plus d'importance au repos de ses enfants et à la miséricorde envers eux qu’à leur orientation et au fait de leur ordonner d'obéir aux ordres de la législation islamique.

 

O jeunes filles !

La pudeur est une deion de beauté chez la femme, et l'on fait l'éloge des nations en décrivant leurs femmes par la pudeur, Allah (qu'Il soit glorifié) a dit dans l'histoire de Moïse (que la paix soit sur lui) :

 

{Puis l'une des deux femmes vint à lui, d'une démarche timide} [Le récit : 25].

 

Et celle dont la timidité l’empêche de commettre ce qui est blâmable, a reçu la promesse du Paradis, le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(La pudeur fait partie de la foi, et la foi est au Paradis) rapporté par Tirmidhi.

Les savants ont dit :

-« Et celui qui n’a pas honte d’Allah en Lui désobéissant, Allah n’aura pas honte de le punir ».

Et la pudeur est protégée en restant dans les maisons, en portant le voile, en évitant de parler aux hommes étrangers, et en se méfiant des poisons provenant des chaînes retransmises par satellite, car les péchés font partir le bonheur.

Omar ibn Al-Khattab (qu'Allah soit satisfait de lui) a dit :

-« Les femmes sont une tentation [pour les hommes] ; donc, cachez-les dans les maisons ».

Et dans la société, se trouvent des femmes pieuses qui protègent leur chasteté en l’absence de leurs maris, qui mettent en pratique le Livre Saint d’Allah, qui s’accrochent au voile et à la pudeur, et qui s’attachent à la religion ; et la société est fière de ces femmes.

 

Je cherche refuge auprès d’Allah contre satan le maudit :

 

{O vous qui avez cru ! Préservez vos personnes et vos familles, d'un Feu dont le combustible sera les gens et les pierres, surveillé par des Anges rudes, durs, ne désobéissant jamais à Allah en ce qu'Il leur commande, et faisant strictement ce qu'on leur ordonne} [L’interdiction : 6].

 

Deuxième sermon

 

La famille obtient le bonheur avec l’obéissance d’Allah et de Son messager ; et la piété des individus de la famille, est un bien pour la société ; et le salut de la religion se trouve dans l’éloignement des tentations. Et Apprendre la religion, interroger les savants et agir avec sagesse font partie des causes du bon état de la société [du bien dans la société] et du bonheur de ses individus.

Publié dans Sermons - khoutba

Commenter cet article