Le Miracle (2ème partie)...

Publié le par abou abdillah at tounsi

Les miracles des prophètes ne sont pas uniquement restreints aux défis lancés par chaque prophète à son propre peuple...


معجزات الأنبياء

 

Les miracles de Moïse, de Jésus et de Mohammed, que le salut d`Allah et la paix soient sur eux, ne sont pas limités à ceux que nous avons décrits, ce n`est qu`une mise en évidence de ce que chacun d`eux a lancé comme défi à son peuple, il (chaque envoyé cité ci-dessus) a placé (ce défi, ce miracle) comme une base sur laquelle il a édifié son prêche et a confirmé sa législation. Sinon, eux et les autres envoyés possédaient divers signes évidents et preuves manifestes qui ont démontré leur sincérité autre que le défi lancé à leurs peuples respectifs. Parmi ces signes :

1) Ceux qui sont en relation avec leur vie avant leur mission, Allah les a certes préparés à porter les fardeaux de leur mission.

2) Ceux qui sont propres à leur inébranlable constance (lors des dures épreuves) et la force de leur dureté dans le cadre du prêche et de la guerre sainte dans le chemin d`Allah, du fait de leur nombre minime et de leur faible grade en face de la richesse de leur ennemi, de leur grand nombre et de la force de leur pouvoir et autres (supériorités), ce qui prouve bel et bien la sincérité du prêcheur dans son prêche et sa parfaite certitude dans ce à quoi il appelle.

3) Ceux qui relatent de la législation religieuse à laquelle ils appellent (à appliquer) qui est saine de tout défaut, de leur sagesse dans le fait d`amener les gens à l`adopter, dans la force de leurs arguments en ce qui concerne la défense de cette religion. Et ce que l`histoire a témoigné des traces de la droiture des communautés qui se sont guidées (à sa lumière) du point de vue du domaine politique, social, économique et militaire et autres points propres à l`état des peuples. Et, dés le moment ou il l`ont falsifiée de son origine et l`ont interprétée faussement ou, l`ont délaissée et abandonné son application, leur état s`est alors dégradé et leur situation empirée. le terme (de cette vie) revient aux pieux, alors que la déception et la perdition sont l`aboutissement des corrompus.

Ceci nous prouve donc que le message n`est donc pas du charlatanisme et de la divination. Les envoyés ont été reconnus par leur sincérité et la confiance qui leur est portée, alors que les diables ne descendent que sur ceux qui leur ressemblent dans ce qui est du mensonge, de la calomnie et de la diffamation, Allah, Le Très-Haut, dit :

هَلْ أُنَبِّئُكُمْ عَلَى مَنْ تَنَزَّلُ الشَّيَاطِينُ (221) تَنَزَّلُ عَلَى كُلِّ أَفَّاكٍ أَثِيمٍ (222) يُلْقُونَ السَّمْعَ وَأَكْثَرُهُمْ كَاذِبُونَ

" Vous apprendrai-je sur qui les diables descendent ? 222. Ils descendent sur tout calomniateur, pécheur. 223. Ils tendent l'oreille... Cependant, la plupart d'entre eux sont menteurs » (Les poètes – 221 à 223)

Et si les diables se rapprochent le plus près possible du ciel afin de capter ce qui y est dit ou afin d`intercepter la révélation (qu`Allah transmet à ses envoyés) alors ils ne trouveront pas de chemin les menant à cela, Allah dit à propos du Coran :


وَمَا تَنَزَّلَتْ بِهِ الشَّيَاطِينُ (210) وَمَا يَنْبَغِي لَهُمْ وَمَا يَسْتَطِيعُونَ (211) إِنَّهُمْ عَنْ السَّمْعِ لَمَعْزُولُونَ

Et ce ne sont point les diables qui sont descendus avec ceci (le Coran): 211. cela ne leur convient pas ; et ils n'auraient pu le faire. 212. Car ils sont écartés de toute écoute (du message divin)» (les poètes – 210 à 212)

Le message n`est pas non plus de nature poétique, relevant du talent des poètes et ce que leurs âmes leur dictent. Les poètes, sauf pour ceux qu`Allah a protégés, empruntent tous les chemins (de leur passion) et s`aventurent dans tous les domaines (de leur imagination). Ceux qui suivent leur chemin sont alors semblables à eux pour ce qui est de la transgression (des lois divines) et du désordre (morale et physique).

Parmi les miracles, il y a ceux qui concernent des signes palpables, par lesquels Allah a favorisé ses envoyés et ceux qui avec eux ont cru. Ces miracles sont comme tels :

> la dissipation des malheurs et des dures épreuves, les phénomènes qui sortent de l`ordinaire, ces phénomènes sont demandés par les communautés qui ont dépassé (les limites d`Allah) et se sont entêtées (dans leur mécréance), à l`exemple de la lune lorsqu`elle s`est fendue, suite a été donnée à ces demandes dans le but de repousser l`embarras des prophètes et d`affermir leur pas (dans le chemin du prêche) et qu`aucun reproche ne leur est fait de la part de ceux qui ont mécru en eux.

> L`apprentissage de l`artisanat et la facilité de sa réalisation, comme le coulage de cuivre, l`amollissement du fer (accordés au prophète David, que la paix soit sur lui) ce qui va à l`encontre des règles générales universelles, et ceci afin que ce soit un signe et une faveur qui lui (David) sont alloués. De plus, c`est une miséricorde et une facilité pour les hommes (pouvant ainsi utiliser le fer et le cuivre pour leurs propres intérêts).

> L`assujettissement du vent, des oiseaux et des djinns pour l`intérêt de Souleymane, que la paix d`Allah soit sur lui.
Et bien d`autres miracles que le ne peut dénombrer si ce n`est Allah. Et ceux qui ont parcouru les récits des prophètes dans le Coran et les livres de biographies, en trouveront un nombre important. Je citerai, si Allah le veut, après réflexion, la face cachée de certains de ces miracles.

Allah, pureté à lui, a certes éclairci à son prophète Mohammed, que la paix et le salut d`Allah soient sur lui, à partir de beaucoup de récits du Coran, la voie exemplaire qui, par elle, renforce son message et qui comble le besoin de sa communauté. Il, pureté à lui, lui a indiqué que ces récits sont des signes évidents qui obligent (les gens de sa communauté) à répondre à son appel concernant la croyance en son message et la foi en tout ce qui leur est venu de lui, de la part d`Allah.
(à suivre…)

Allah dit dans son livre :

اقْتَرَبَتْ السَّاعَةُ وَانْشَقَّ الْقَمَرُ

"L'Heure approche et la lune s'est fendue" (La lune- 1) (N.D.T)

 

Allah dit dans son livre :

وَلَقَدْ آتَيْنَا دَاوُودَ مِنَّا فَضْلاً يَا جِبَالُ أَوِّبِي مَعَهُ وَالطَّيْرَ وَأَلَنَّا لَهُ الْحَدِيدَ (10) أَنْ اعْمَلْ سَابِغَاتٍ وَقَدِّرْ فِي السَّرْدِ وَاعْمَلُوا صَالِحاً إِنِّي بِمَا تَعْمَلُونَ بَصِيرٌ (11) وَلِسُلَيْمَانَ الرِّيحَ غُدُوُّهَا شَهْرٌ وَرَوَاحُهَا شَهْرٌ وَأَسَلْنَا لَهُ عَيْنَ الْقِطْرِ وَمِنْ الْجِنِّ مَنْ يَعْمَلُ بَيْنَ يَدَيْهِ بِإِذْنِ رَبِّهِ

" Nous avons certes accordé une grâce à David de notre part. Ô montagnes et oiseaux, répétez avec lui (les louanges d'Allah). Et pour lui, Nous avons amolli le fer. 11. (en lui disant): ‹Fabrique des cottes de mailles complètes et mesure bien les mailles›. Et faites le bien. Je suis Clairvoyant sur ce que vous faites. 12. Et à Salomon (Nous avons assujetti) le vent, dont le parcours du matin équivaut à un mois (de marche) et le parcours du soir, un mois aussi. Et pour lui nous avons fait couler la source de cuivre. Et parmi les djinns il y en a qui travaillaient sous ses ordres, par permission de son Seigneur" (Saba – 10 à 12) (N.D.T)

 

 


Sheikh Abderazzaq `Afifi (hafidhahou Allah) - Fatawa wa rasaa.il - , page 185

Traduction rapprochée : Abd Almalik Abou Adam Al-firansi, le 05/02/1427, à Joubail



Commenter cet article