Au sujet du kitâb de l’Imâm al-Ghazâlî - « Ihyâ’ ’Ouloûm ad-Dîn » ?

Publié le par abou abdillah al tounsi

Au sujet du kitâb de l’Imâm al-Ghazâlî - « Ihyâ’ ’Ouloûm ad-Dîn » ?

SHeikh al-Islâm Taqî ad-Dîn Abî al-’Abbâs Ahmad Ibn ’Abdel-Halîm Ibn ’Abdel-Sallâm Ibn Taymiyyah al-Harân

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Enregistrer au format PDF

Le Livre de la « Revivification », suit le Livre des « Nourritures des Cœurs » dans ce que ce dernier évoque concernant les oeuvres des cœurs : la patience et la reconnaissance par exemple, l’amour, la confiance, la réalisation de l’unité divine, etc. Abû Tâlib est plus savant de la tradition, des récits et des propos des Gens qui possèdent les sciences des cœurs, soufis et autres, que Abû Hâmid al-Ghazâlî. Ses propos sont plus corrects, meilleurs pour ce qui est de réaliser les choses et plus éloignés de l’innovation. Dans La « Nourriture des Cœurs », il est cependant des hadîth faibles et inventés ainsi que plusieurs choses à rejeter.

La plupart de ce que l’on trouve dans la « Revivification » comme propos concernant ce qui fait périr - les propos concernant l’orgueil par exemple, l’infatuation et l’ostension, la jalousie, etc. - est tiré des propos de al-Hârith al-Mouhâsibî dans « L’Observance ». Certains de ces propos sont acceptables, d’autres sont à rejeter et il y a controverse à propos d’autres.

La « Revivification » présente plusieurs intérêts mais il s’y trouve également des matières blâmables. Il s’y trouve en effet des matières corrompues : des propos des philosophes qui se rattachent à l’unité divine, à la prophétie et au retour. Quand Abû Hâmid évoque les connaissances des soufis, il équivaut à quelqu’un qui prendrait un ennemi des Musulmans et l’habillerait des vêtements des Musulmans. Les Imâms de la Religion ont désapprouvé cela dans ses livres. « Sa maladie est La Guérison », ont-il dit, visant par-là Le « Livre de la Guérison » composé par Avicenne [Ibn Sinâ] en philosophie.

Il y a dans La « Revivification » des hadîth et des récits faibles ; plusieurs, même, sont inventés. Ils s’y trouve aussi quelques-unes des questions spécieuses des soufis et de leurs sornettes.

Ceci étant, il y a dans la « Revivification des science religieuse », comme propos des SHeikhs Soufis qui, concernant les oeuvres des cœurs, s’y connaissent et sont sur la voie droite, des choses qui sont en accord avec le Livre et la tradition. On y trouve également, concernant les actes d’adoration et les usages, des choses en accord avec le Livre et la tradition. Ces choses sont plus nombreuses que celle qui sont à rejeter et c’est pourquoi les gens divergent d’avis à propos de ce livre et controversent à son sujet. [1]

Notes

[1] Madjmu’ al-Fatâwa de Ibn Taymiyyah, 10/312

Publié dans Sectes et Groupes

Commenter cet article