Kitâb Charh us-Sounnah (7)

Publié le par abou abdillah al tounsi

« Kitâb Charh us-Sounnah » de l’Imâm al-Barbahârî (7)

Al-Imâm Abî al-Hassan Ibn ’Alî Ibn Khalaf al-Barbahârî

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Enregistrer au format PDF

- 81] Sache ! qu’il y a pour l’arrivée de la mort trois moyens de s’en informer. Il peut être dit : « Recevez la bonne nouvelle, O bien-aimé d’Allâh, l’agrément d’Allâh et le Paradis. » Il peut être dit : « Recevez la mauvaise nouvelle, O ennemi d’Allâh, la colère d’Allah et le Feu. » Il peut être dit : « Recevez la bonne nouvelle, O adorateur d’Allâh, le Paradis après [de par] l’Islâm. » Ceci est un dire de Ibn Abbâs. [1]

- 82] Sache ! que les premiers à voir Allâh - Ta’âla - au Paradis sont les aveugles [2], ensuite les hommes, et ensuite les femmes. Ils le verront (Allâh) avec les yeux de la tête, de même que le Messager d’Allâh (sallallahu ’alayhi wa sallam) l’a dit : « Vous allez voir votre Seigneur comme vous êtes en train de voir cette lune. Vous ne trouverez aucune peine à le voir… » [3]. Et croire en cela est une obligation ; le rejeter est une incrédulité [Kufr].

- 83] Sache ! Qu’Allâh t’accorde Sa Miséricorde - que ni l’hérésie, ni la mécréance, ni le doute, ni l’innovation, ni l’égarement et ni l’embrouillement dans la religion ne s’est produit, si ce n’est à travers la rhétorique théologique et [à cause] des gens de rhétorique théologique, la polémique, l’argumentation et la contestation. Et comment l’homme se jette dans l’argumentation, la contestation et la polémique alors qu’Allâh Ta’âla dit :

« Seuls ceux qui ont mécru discutent les versets d’Allâh. »

 

 [4]

Et soumettez-vous [acceptez] en agréant les récits [Athar] et les gens des récits [Ahl al-Athar], conservez-les et gardez le silence.

- 84] Il faut avoir Foi au fait qu’Allâh -Tabâraka wa Ta’âla- châtiera les créatures dans le Feu, dans les chaînes, les liens et attaches. Le Feu sera en eux, au-dessus d’eux et en dessous d’eux. Et certes les « Djahmiyyah » et parmi eux : « Hishâm al-Foûtî » [5], ont dit : « Certes Allâh les châtiera auprès du Feu. » Renvoyez-le sur Allâh et sur Son Messager (sallallahu ’alayhi wa sallam).

- 85] Sache ! que les prières obligatoires sont au nombre de cinq [prières] : Il n’y a aucun rajout en celle-ci, ni de diminution quant à les prier à leurs heures fixes. En voyage elles sont de deux Raka’ah, à l’exception de la prière de « al-Maghrib » [couché du soleil]. Quiconque soutient qu’il y a plus de cinq [prières], a certes innové. Allâh n’acceptera aucune (des prières) excepté à leurs heures fixes, à la dérogation d’une personne qui oublie [involontairement de la faire] ; elle est excusée et doit prier lorsqu’elle s’en souvient, ou le voyageur qui peut combiner les deux prières, s’il le souhaite.

- 86] La Zakat doit-être donnée sur l’or, l’argent, les dattes, les grains et le bétail, comme le Messager d’Allâh (sallallahu ’alayhi wa sallam) l’a dit. On peut la distribuer ou la donner au souverain ; cela est permis.

- 87] Sache ! que la première des choses en Islâm est l’attestation qu’il n’y a de dieu si ce n’est Allâh et que Muhammad est Son serviteur et Son Envoyé.

- 88] Quoi qu’Allâh dise, est comme Il le dit. Il n’y a rien pour contredire ce qu’Il dit. Il est comme Il le dit.

- 89] Il faut avoir Foi dans tout ce qui compose la Loi Islamique.

- 90] Sache ! que le commerce et la vente sont permises dans les marchés Musulmans, conformément au Livre, à l’Islâm et à la Sounnah, aussi longtemps qu’aucune tromperie, oppression ou traîtrise ne se sont produites, ou qu’il n’y ai eu de contradiction au Qor’ân ou à ce qui touche la science. [6]

Notes

[1] Voir « Tafsîr Ibn Kathîr (2/531-538) » et « al-Tadhkirat (1/67-82) » de l’Imâm al-Qourtubî et « Charh as-Soudoûr (p.91-131) » de l’Imâm as-Souyoûtî.

[2] Ceci a été rapporté dans un hadîth qui n’est pas authentique. Cité par ad-Daylamî dans « Firdaws ul-Akhbâr (1/55) » de Samurah Ibn Djundub qui le remonte jusqu’au Prophète. Il est aussi rapporté par al-Lâlikâ’î dans « as-Sounnah (n°924) » avec une chaîne de transmission faible de al-Hassan al-Basrî qui l’a dit.

[3] Rapporté par al-Bukhârî, Muslim, Abû Dâwoud. Un hadîth de Djarîr Ibn ’Abdullâh.

[4] Sourate 40/3

[5] Il est Hishâm Ibn ’Amr : qui était parmi les compagnons de Abû al-Hudhayl qui lui-même était parmi les prêcheurs des « Mu’tazilah ». Voir pour plus de détails : « Lisân ul-Mîzân (96/195) » et « al-Fisal (5/62) » de Ibn Hazm.

[6] Kitâb Charh us-Sounnah de l’Imâm al-Barbahârî, p.91-94

Commenter cet article