Tu veux pas boycotter ! lit sa (cheikh louhaydane, cheikh radjihi)

Publié le par abou Ubayda

Quelqu'un a demandé à Cheykh Al Louhaydane s'il fallait boycotter les produits américains, anglais et australiens, en sachant qu'il n'y a pas de produits équivalents disponibles, et sa réponse a été la suivante :

"J'ai indiqué lors de la précédente assise que le Jihad ne se résume pas à prendre des armes meurtrières qui atteignent ceux que l'on vise tout comme ceux que l'on ne vise pas. Ses différentes manières et ses moyens sont nombreux : par la main, la langue, la plume et l'argent.
Le boycott des produits américains, anglais et australiens fait sans aucun doute partie du combat que les musulmans mènent contre ces pays-là qui commettent toutes sortes d'oppression et de calamité.

Lorsqu'ils parlent de l'Irak dans la presse ou à la radio, ils disent qu'ils sont venus pour libérer l'Irak ! Ils prennent le monde entier pour des imbéciles en tenant ce genre de discours. Celui qui détruit les maisons avec leurs habitants, tue les enfants, les femmes et les vieillards ainsi que ceux qui partent et dont on ignore s'ils fuient la guerre ou autre chose, depuis quand dit-on d'un tel personnage qu'il vient pour libérer ?
Le boycott des produits américains, anglais et australiens, lorsqu'il est accompli avec une bonne intention, fait partie du Jihad dans la voie d'Allah.

Quand à la remarque de celui qui pose la question, qui consiste à dire qu'il n'y a pas de produits de substitutions : qu'il sache que les choses qu'on ne peut remplacer sont celles qui sont indispensables aux gens, tout en ayant préalablement défini ce qu'est une chose indispensable.
Il fût un temps où les gens ne disposaient pas des produits américains, et il vivaient très bien. Et maintenant, grâce à l'import-export, ils peuvent se passer d'eux encore plus qu'avant.
Et le fait de multiplier l'importation des produits et des marchandises provenant de ces état injustes et cruels revient en quelque sorte à dilapider son argent. Le prophète -que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui- dans un hadith authentique a interdit plusieurs choses dont le fait de dilapider son argent. Et dépenser son argent dans ce qui ne constitue pas un besoin et dans ce qui renforce l'économie d'un état injuste est une sorte de gaspillage, tout comme dépenser une petite somme pour accomplir un péché. Et ceux qui gaspillent leur argent sont les frères des diables."
Fin de citation.
Pour écouter l'audio :dewplayer:http://saidrahab.free.fr/Files/Dourous/louhaydane%20al%20mouqata_ah%20min%20al%20jihad.mp3&
 http://www.zshare.net/audio/543237176107b22e/

La question suivante a été posée à Cheykh Ar_Rajihi le 15 Mouharram 1430, correspondant au 12 janvier 2009 :
Question:
Quel est le statut juridique du boycott ?

Cheykh :
Le boycott de quoi ?

Question :
Le boycott des marchandises appartenant aux mécréants qui combattent nos frères.

Cheykh :
Oui, cela est obligatoire, dorénavant il faut les boycotter, c'est une obligation.

Question :
Est-ce que cela est spécifique au fait qu'il y ait une guerre entre nous et eux, ou est-ce général ?

Cheykh :
Les mécréants qui en aident d'autres à combattre les musulmans sont eux aussi boycottés.

Question :
Concernant ce sujet, nous avons entendu quelques frères dirent que le boycott était inutile, et ils justifiaient cela par le fait que nous ne pouvions pas boycotter tous leurs produits. Nous leur avons dit (Cheykh intervient directement).

Cheykh :
Non, non, le boycott est très utile, et cela a énormément affecté les sociétés au Danemark, au point qu'elles réclament l'arrêt de ce blocus, (propos inaudibles). Le boycott est vraiment très efficace, donc il ne leur est pas permis de tenir ce genre de discours.
C'est une chose très utile et qui a énormément touché les sociétés travaillant avec le Danemark.

Fin de citation.
Pour écouter l'audio : dewplayer:http://saidrahab.free.fr/Files/Dourous/rajihi%20woujoub%20al%20mouqata_a.mp3&
 http://www.zshare.net/audio/543259893ddaca9c/

Après vous avoir transmis ces quelques avis concernant le boycott, nous jugeons utile d'éclaircir un point précis qui est l'argument couramment employé par ceux qui ne veulent pas appliquer le boycott, à savoir :

"Le prophète -que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui- a passé de nombreuses années en guerre contre les mécréants et pourtant il effectuait du commerce avec eux".

A ce sujet, la question suivante a été posée à Cheykh Ar_Rajihi :
Est-il avéré que le prophète -que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui- faisait du commerce avec les mêmes personnes avec qui il était en guerre (Mouhariboun)?

Cheykh :
Non. Les "mouhariboun" sont ceux qu'il combattait. Par contre il faisait du commerce avec les polythéistes qui n'étaient pas en guerre avec lui : il a acheté un mouton à un polythéiste, il a laissé les Juifs à Khaybar cultiver la terre et s'occuper des palmiers à condition qu'ils lui reversent une partie, lorsqu'il est mort son armure était en gage chez un Juif etc.


En ce qui concerne le "mouharib", il n'y a ni achat ni vente avec lui, mais il y a plutôt le combat armé. Son sang et ses biens sont licites.
Quant aux mécréants ayant le statut de "moussaalim" -c'est-à-dire celui provenant d'un pays avec qui les musulmans ont un accord de paix- et celui ayant le statut de "dhimmi" -c'est-à-dire qu'il vit sous l'autorité musulmane en payant l'impôt "al jizya"- alors ces 2 catégories de mécréants ont l'assurance de voir leur vie et leur biens protégés.

Mais le mécréant qui combat les musulmans, celui-là ni on le nourrit ni on lui donne à boire. Il y a une guerre entre lui et les musulmans, comment vas-tu faire du commerce avec celui qui nous combat ?!!
Fin de citation.

Publié dans Fatawas

Commenter cet article