belle histoire

Publié le par abouabdillah al tounsi

Un homme pauvre sortit un jour de chez lui, avec dans les mains un objet de peu de valeur, dans l'espoir de le vendre pour pouvoir acheter de la farine, car la famille était affamée.
L'homme réussit a vendre l'objet pour un dirham.

Alors qu'il marchait, il vit deux hommes se battre pour un demi-dirham, ce pauvre homme donna le seul dirham qu'il possédait pour séparer ces deux hommes.

L'homme revint chez lui démuni, il raconta ce qu'il s'était passe a son épouse et cette dernière réunit les seuls biens qu'ils possédaient en espérant qu'il puisse y retirer un prix bien que ces objets n'avaient guère de valeur.

Sur le chemin le pauvre homme rencontra un autre qui vendait un poisson, ce dernier l'interpella lui proposant de lui échanger la marchandise contre son poisson, l'homme accepta.

Arrivé  a sa demeure, l'homme demanda a son épouse de cuisiner ce poisson, la faim les avait fortement affaiblis.
Cette honorable femme appela son mari à la cuisine car en ouvrant le poisson, cette dernière trouva une chose ressemblant à un œuf, plus petit que celui d'une poule et  plus proche de celui du pigeon, elle ne savait ce que c'était.

L'homme s'approcha de cette mystérieuse trouvaille, et poussa un cri de joie, il dit à son épouse que ceci était une perle précieuse.
La femme demanda à son mari s'il connaissait la valeur de cette perle mais ce dernier ne savait guère cependant il dit qu'un ami à lui pouvait le renseigner car il était bijoutier.

Lorsque le bijoutier vit la perle, il lui dit qu'elle valait quarante mille et qu'il pouvait les lui donner sur le champs, sinon il connaissait quelqu'un qui pouvait lui donner plus.

L'homme partit avec la perle chez ce bijoutier qui lui proposa quatre vingt mille en échange de la perle mais que si il voulait plus ce dernier connaissait encore un autre bijoutier qui pouvait lui donner d'avantage.

L'homme repartit encore vers le nouveau bijoutier, celui-ci lui proposa cent vingt mille lui disant que personne d'autre ne lui proposera a ce prix.

L'homme accepta et lui vendit la perle pour les cent vingt mille.
L'homme repartit avec douze sacs remplis d'argent, dans chaque sac se trouvait dix mille dirham, lorsqu'il arriva au seuil de sa porte, il vit un pauvre mendier.

Lorsqu'il vit le mendiant, il se rappela de la pauvreté à laquelle il faisait face.

L'homme invita le pauvre chez lui, et partagea la somme à moitie, il lui remit six sacs parmi les douze, cela revenait à soixante mille dirhams.
Le pauvre mendiant les prit et partit, arrive non loin de la maison le mendiant retourna vers le généreux en lui disant qu'il était envoyé par Son Seigneur ( un ange), et qu'Allah avait en rétribution pour chaque dirham donne vingt quirat de récompense.


(At-tanoukhi, "Alfaraj baada chida")

Publié dans Récits de salafs

Commenter cet article