VOICI QUELQUES HISTOIRES TRES BENEFIQUES DE SALAFS

Publié le par abouabdillah al tounsi

Un parmi nos predecesseurs, des Banis Rassib, rapporte qu'un jour, alors qu'il circombulait autour de la Kaaba, il vit un homme aveugle invoquer en ces termes : ' O Allah, pardonne moi ! bien que je sais que tu ne le feras pas.'
Il lui dit alors : ' Ne crains-tu pas Allah?'

L'aveugle repondit : ' Je sais de quoi je parle, un ami et moi avions auparavant jure, que si Othman etait tue nous lui gifflerons le visage mort.
Lorsque cela se produisit, nous nous rendimes aupres de son epouse, la tete de Othman reposait sur son giron.
Nous lui ordonnames d'oter le voile qui couvrait le visage du defunt.
L'epouse de Othman nous dit : ' Pour quelle raison?'
Nous lui anoncame le but de cette requete : giffler le visage de Othman.
Celle-ci repliqua : ' N'etes-vous pas satisfaits des eloges du Prophete destinees a Othman?
Le Prophete disait de lui tel et tel chose.'
Mon ami eut honte et abandonna.
Quant a moi, je persistai, bien qu'elle me repoussa, je reussis a giffler le visage de Othman.
Elle invoqua contre moi en disant : ' Qu'Allah te paralyse tes mains, te rende aveugle, et ne te pardonne aucun peche commis.'
Par Allah, je fus a peine sorti de la maison, que mes mains etaient paralysees, ma vue disparue, et je ne crois pas qu'Allah me pardonnera un jour'
 (ibn abi donya)
 
Lorsque Othman fut encercle, La Mere des croyants se rendit aupres de lui.
Alors qu'elle se trouvait dans une piece, un homme s'introduit et la decrivit aux gens.
Aicha invoqua contre lui en disant : ' Qu'Allah sectionne sa main, et devoile sa nudite'
Un homme rentra un jour chez ce vil homme et le frappa d'un coup d'epee qui sectionna sa main, voulant fuire, ce vilain emporta son Izar entre ses dents et partit tout nu
 
(ibn abi donya)

Publié dans Récits de salafs

Commenter cet article