Son père a rompu les liens depuis qu’elle a porté le hidjâb

Publié le par abouabdillah al tounsi


 
Question :

Le père d’une femme vient d’apprendre qu’elle se voilait aux hommes [étrangers pour, finalement,] couper les liens avec elle. Quel est le jugement [religieux de son comportement] ?
 
Réponse du Comité Permanent pour la Recherche Scientifique et la Fatwah – adjzala-llâhu mathwabatahum- :


Si la situation décrite est [vraiment] comme mentionnée alors [l’] interruption [des relations] (qat’) [par] son père n’aura aucun effet négatif [sur elle]. [Quant à lui], il ne lui est pas autorisé d’agir de la sorte car [sa fille] a [seulement] obéit (tâ’ah) à Allâh [en se voilant] et le fait de délaisser le hidjâb [1] est une désobéissance (ma’sîyyah) et il n’y aucune obéissance à une créature (makhlûq) dans la désobéissance au Créateur (khâliq). [Dans cette situation, le père] est pécheur (âthim) dans son agissement ; qu’Allâh le guide…
 
Et le Succès provient d’Allâh. Que la Prière et le Salut d’Allâh soient sur notre Prophète Muhammad, sa Famille et ses Compagnons.

_________________________
[1] : Lire le livre intitulé : « djilbâbu-lmar ah al-muslimah – Le djilbâb de la femme musulmane » du Chaykh Al-Albânî –qu’Allâh lui fasse miséricorde – pour connaître les conditions du hidjâb légiféré.
 
Traduit par : MUKHLISÛN
Source de la fatwah : فتاوى اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء  - 5953
 

Publié dans Soeurs

Commenter cet article