cheikh moqbel (rahimahullah),

Publié le par abouabdillah al tounsi


par shaykh abdoullah ibn 'uthmân al Dhamari



Dans une question qui lui fut posée au sujet de shaykh Moqbel ibn hâdi al wâdi'i rahimahoullah, le shaykh 'abdoullah ibn uthmân a déclaré n'avoir jamais connu une personne aussi généreuse, modeste et autant désinterressée de ce bas-monde que shaykh Moqbel rahimahoullah, qui fut à la tête du Dar Al Hadith de Dammaj durant près de 25 ans à étudier, enseigner et conseiller.

Il s'adressait toujours au jeune et à l'ancien avec respect et interêt pour son interlocuteur, il vivait tel un ascète se contentant de peu malgré les sommes qu'il lui arrivait de recevoir qu'il reversait immédiatement pour ses étudiants et la propagation de la science et de la religion.

 

Et Shaykh Abdoullah ibn uthmân al dhamari cite une anecdote qui montre la grande modestie, et l'amour qu'avait shaykh Mouqbel pour les toullab el 'ilm (les étudiants en science).

 

Shaykh Abdoullah nous raconte qu'à chaque fois qu'il lui rendait visite à Dammaj shaykh Moqbel rahimahoullah insistait auprès de shaykh Abdoullah pour qu'il fasse un rappel, une exhortation, un prêche etc... shaykh Mouqbel aimait entendre shaykh abdoullah ibn uthmân (qui est d'ailleurs très réputé pour ses exhortations qui frappent l'esprit et touchent le coeur).


Donc shaykh Mouqbel aimait écouter shaykh Abdoullah et quand il le voyait il insistait pour que shaykh Abdoullah ibn uthmân prenne la parole.

 

Un vendredi Shaykh Abdoullah avait décidé avec des frères de sa ville (Dhamar) de se rendre à dammaj pour assister au prêche du joumou'a donné par Shaykh Mouqbel.

 

Et quand shaykh Mouqbel faisait le prêche de joumou'a, Shaykh Abdoullah ibn uthman ne rentrait dans le masjid que quelques minutes avant que le prêche ne débute de peur que shaykh Mouqbel ne lui ordonne de monter sur le minbar et de faire le prêche à sa place, tant il aimait entendre shaykh Abdoullah ibn 'uthmân.

 

Aussi ce jour là shaykh Abdoullah avait attendu le dernier moment pour rentrer dans le masjid, shaykh Mouqbel n'était pas encore monté sur le minbar et le muezzin n'avait pas encore fait l'appel, et shaykh Abdoullah s'était glissé discrètement parmi les étudiants en science et avait baissé la tête pour ne pas être reconnu par le shaykh.

 

Puis Shaykh Mouqbel était monté sur le minbar, et le muezzin avait fait l'adhân cependant il avait apperçu certains proches du shaykh Abdoullah ibn uthmân et il savait pertinement que si ces personnes étaient venues c'est que shaykh Abdoullah ibn uthmân était également venu.

 

Ainsi shaykh Mouqbel assis sur le minbar s'écria :

 

" Ou-est donc notre frère Abdoullah ibn uthmân ? "

 

Des étudiants qui avaient apperçu shaykh abdoullah ibn uthmân s'écrièrent : " il est ici ! "

 

Shaykh dhamari dit alors s'adressant à shaykh Mouqbel : " non c'est bon shaykh c'est bon ..." souhaitant à ce moment précis que la terre l'engloutisse tant il avait honte.

 

Shaykh Mouqbel rahimahoullah s'écria alors : "soit tu montes sur le minbar ou soit c'est moi qui descend et qui t'y fais monter ! "

Shaykh abdoullah dit alors : " Ô Shaykh, Ô shaykh, non non...."

 

mais Shaykh Mouqbel insista et eu le dernier mot et ce fut donc Shaykh Abdoullah ibn uthman qui ce jour là fit la khoutba du joumou'a (le prêche du vendredi) devant shaykh Mouqbel et ses étudiants.

 

Et citant cette anecdote Shaykh Abdoullah ibn uthmân nous dit : " Observez donc l'immense modestie de shaykh Moqbel qui est descendu du minbar pour un petit étudiant en science tel que moi, tel était shaykh Mouqbel ibn hâdi al wâdi'i rahimahoullah".



 

Source :



http://ahloulhadith.typepad.com/

Publié dans Les Gens de Sciences

Commenter cet article